Mes conseils pour apprendre à danser le tango

Vous êtes passionné de tango. Vous ne connaissez pas grand-chose sur cette danse d’improvisation. Si vous avez l’occasion d’aller en Argentine, comme ce fut mon cas en 2010, n’oubliez pas de passer à Buenos Aires, lieu d’origine de cette danse à pas sensuels et de visiter les tanguerias et les milongas de la ville.

Le tango : une danse d’origine argentine

Avant les conseils j’aimerai vous informer sur l’histoire du tango. En 1800, le tango a vu le jour aux bas-fonds de la capitale de l’Argentine qu’est Buenos Aires. A cette époque, plusieurs immigrants européens, africains et américains arrivaient dans la ville. Cette population hétéroclite a fait naître de nouvelle coutume et de nouvelle culture. Ainsi, la danse de salon des européens fut influencée par le rythme latin et africain. C’est de là qu’est né le tango.

Au début, le tango se pratiquait dans les undergrounds du Buenos Aires. Les milongueros se rassemblaient dans les maisons clauses, dans les quartiers populaires pour se faire plaisir à la danse et au chant. Au 20ème siècle le tango est classé de danse pour les bas-étages. Mais dès que les bourgeois argentins ont introduit la danse en Europe, elle devient à la mode en particulier à Paris. Désormais, le tango n’est plus qu’une danse des trottoirs de Buenos Aires. Il fait maintenant parti des danses de salons pratiquées par les bourgeois.

C’est ainsi évident que le meilleur endroit pour danser le tango est en Argentine dans les quartiers populaires de sa capitale.

Conseils pour l’initiation au tango argentin

tango-argentin-bf-cafe.com

D’abord il faut bien choisir l’endroit où prendre les cours. Avant de s’aventurer dans les milongas, il faudrait apprendre les pas de bases, la posture ou bien la position de bras chez les professeurs de danses professionnels argentins. Puis vous pouvez débuter la danse chez Parakultural, au quartier de Palermo Viejo, l’une des plus importantes milongas du capital destiné aux débutants. Il est moins fréquenté par les touristes. Les pas appris sont plus traditionnels.

Un des milongas les plus connues à Buenos Aires est La Viruta. Si vous êtes débutants et même non-danseurs venez en début de soirée. Vous y rencontrerez de nombreux novices, passionnés de tango. Pour se partager de l’expérience et prendre du plaisir, les confirmés viennent vers 3h.

Pour une ambiance jeune et dynamique, choisissez La Catedral, dans le quartier de Carlos Cardel. Cet endroit convivial et original est plus adapté aux apprentis tangueros. Enfin El Beso, une milonga très traditionnelle, située dans le quartier de Balvanera accueille les passionnés pour le plaisir ou pour prendre des cours de tango avec des professionnels. Cet endroit respecte à la lettre le code des milongas.

Dernier conseil pour l’initiation, souvenez-vous que le tango est une danse sensuelle. Il faut préparer le corps et l’esprit pour la souplesse, le naturel, la simplicité, la proximité et surtout l’improvisation. Bien que les hommes soient souvent le meneur de la danse, les femmes ne doivent pas hésiter à prendre cette place pour libérer le plaisir et la sensualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *