Voyage

Mes conseils pour apprendre à danser le tango

Vous êtes passionné de tango. Vous ne connaissez pas grand-chose sur cette danse d’improvisation. Si vous avez l’occasion d’aller en Argentine, comme ce fut mon cas en 2010, n’oubliez pas de passer à Buenos Aires, lieu d’origine de cette danse à pas sensuels et de visiter les tanguerias et les milongas de la ville.

Le tango : une danse d’origine argentine

Avant les conseils j’aimerai vous informer sur l’histoire du tango. En 1800, le tango a vu le jour aux bas-fonds de la capitale de l’Argentine qu’est Buenos Aires. A cette époque, plusieurs immigrants européens, africains et américains arrivaient dans la ville. Cette population hétéroclite a fait naître de nouvelle coutume et de nouvelle culture. Ainsi, la danse de salon des européens fut influencée par le rythme latin et africain. C’est de là qu’est né le tango.

Au début, le tango se pratiquait dans les undergrounds du Buenos Aires. Les milongueros se rassemblaient dans les maisons clauses, dans les quartiers populaires pour se faire plaisir à la danse et au chant. Au 20ème siècle le tango est classé de danse pour les bas-étages. Mais dès que les bourgeois argentins ont introduit la danse en Europe, elle devient à la mode en particulier à Paris. Désormais, le tango n’est plus qu’une danse des trottoirs de Buenos Aires. Il fait maintenant parti des danses de salons pratiquées par les bourgeois.

C’est ainsi évident que le meilleur endroit pour danser le tango est en Argentine dans les quartiers populaires de sa capitale.

Conseils pour l’initiation au tango argentin

tango-argentin-bf-cafe.com

D’abord il faut bien choisir l’endroit où prendre les cours. Avant de s’aventurer dans les milongas, il faudrait apprendre les pas de bases, la posture ou bien la position de bras chez les professeurs de danses professionnels argentins. Puis vous pouvez débuter la danse chez Parakultural, au quartier de Palermo Viejo, l’une des plus importantes milongas du capital destiné aux débutants. Il est moins fréquenté par les touristes. Les pas appris sont plus traditionnels.

Un des milongas les plus connues à Buenos Aires est La Viruta. Si vous êtes débutants et même non-danseurs venez en début de soirée. Vous y rencontrerez de nombreux novices, passionnés de tango. Pour se partager de l’expérience et prendre du plaisir, les confirmés viennent vers 3h.

Pour une ambiance jeune et dynamique, choisissez La Catedral, dans le quartier de Carlos Cardel. Cet endroit convivial et original est plus adapté aux apprentis tangueros. Enfin El Beso, une milonga très traditionnelle, située dans le quartier de Balvanera accueille les passionnés pour le plaisir ou pour prendre des cours de tango avec des professionnels. Cet endroit respecte à la lettre le code des milongas.

Dernier conseil pour l’initiation, souvenez-vous que le tango est une danse sensuelle. Il faut préparer le corps et l’esprit pour la souplesse, le naturel, la simplicité, la proximité et surtout l’improvisation. Bien que les hommes soient souvent le meneur de la danse, les femmes ne doivent pas hésiter à prendre cette place pour libérer le plaisir et la sensualité.

comino_bf-cafe.com

Se faire plaisir avec un petit budget : Venir et louer un bateau sans permis à Malte

malta-gnejna-bay-bf-cafe.comMalte avec ses trois îles principales est une destination riche en découvertes. Les vacanciers obtiennent tous satisfaction après un séjour mémorable dans ses îles paradisiaques. Venir à Malte sans profiter d’une journée en bateau est impensable. Plusieurs offres d’activités nautiques se présentent aux plaisanciers. Ainsi louer un bateau sans permis est possible à Malte afin de découvrir en toute tranquillité les curiosités de l’île.

 

Passer une journée en famille à bord d’un bateau

De visite à Malte en compagnie de votre compagne et de vos enfants, pensez à la location de bateau pour les faire plaisir. Même sans permis vous pouvez prendre la place du capitaine. Vos petits seront ravis de vous voir tenir le gouvernail. Effectivement, de nombreux prestataires proposent la location de bateau sans permis à Malte.

Une fois le choix fait, vous êtes maintenant prêt à embarquer sur le selfdrive speedboat avec toute la famille pour passer une journée extraordinaire sur le bateau. Il y a plein d’endroit à visiter tout au long de votre parcours. A votre propre rythme faites le choix entre l’île de Gozo et ses imprenables falaises ou bien l’île paradisiaque de Comino avec son célèbre piscine naturelle le Blue Lagoon.

comino_bf-cafe.com

Quelque soit l’itinéraire, vous pouvez profiter de plusieurs heures de baignade, de farniente et de détente avec vos enfants.

Les conditions de location de bateau sans permis à Malte

D’abord le skipper doit être majeur. Soit vous soit votre compagne pourra donc diriger le bateau. Les conditions de location de bateau sans permis à Malte sont simples. Il suffit d’assister à un court briefing avant le départ. On vous apprendra les règles de sécurité ainsi que les différents lieux d’ancrages sur votre passage.

Trois offres se présentent quant à la durée de la promenade. Louer un bateau sans permis à Malte ne peut pas dépasser 24 heures. Vous devez donc choisir entre quelques heures de navigation, une demi-journée de découverte ou bien toute une journée mémorable. Sinon vous seriez obligé de présenter un permis ou bénéficier du service d’un skipper professionnel.

Concernant le prix, vous ne dépenseriez pas plus de 350 € même si vous êtes un groupe de 8 passagers. Vous pouvez donc partager un bateau spacieux avec des amis pour réduire le budget. Mais en vérité le prix proposé semble abordable même pour une seule famille. Selon le nombre, le temps de navigation et la vitesse le tarif varie entre 80 € et 300 €.

Tout est dit, n’hésitez plus à vous évader à votre rythme dans les coins de paradis des îles sœurs. Consultez les diverses prestations de location de bateau sans permis à Malte. Faites votre choix. Surtout n’oubliez pas de vérifier si l’essence est incluse dans le prix. Annoncez la bonne nouvelle à vos enfants. Suivez le brief d’environ 30 minutes. Vous êtes maintenant prêt à explorer la splendeur des îles sans le moindre souci. Soyez tranquille votre bateau sera localisé en permanence par GPS ou votre tout dernier joujou vous aidera a retrouver le chemin.

decouverte-cambodge

A la découverte du Cambodge

Pays frontalier de la Thaïlande, du Laos et du Vietnam, le Cambodge abrite les temples mythiques d’Angkor, qui font vraiment la renommée du pays mais il n’y a pas que ça. Le Cambodge c’est aussi des rizières, des plages idylliques, et une nature encore préservée du tourisme. Grace à des gains gagnés sur le casino en ligne Monsieur Vegas, nous sommes partis à la découverte de ce merveilleux pays en commençant par sa célèbre capitale qui est le Phnom Penh, ensuite un petit tour à Battambang, puis à Mondulkiri et pour finir un grand détour dans les belles îles enchanteresses du Cambodge.

Phnom Penh, la belle capitale du Pays

Pour commencer, partons pour Le Phnom Penh qui est la capitale de ce pays aux multiples visages. Pendant l’époque coloniale, on l’a surnommé « La Perle de l’Asie du Sud Est » avec ses majestueux bâtiments qui rendent la ville magnifique. Elle mérite vraiment un détour pour admirer l’allure du Palais Royal ainsi que les aspects coloniaux du Quai Sisowath qui sont un vrai émerveillement pour les mirettes.

Battambang

Ensuite, faisons une petite escale à 3 kilomètres de Siem Reap à Battambang. C’est la deuxième plus grande ville du pays, et en fait, il n’y a pas grand-chose à y faire si ce n’est qu’observer l’activité locale. Le grand intérêt réside surtout de l’exploration des environs. Les routes sont belles, des rizières, des villages avec des enfants qui nous courent après. En effet, c’est la seule ville où l’on peut admirer les vestiges de la colonisation dans une architecture coloniale superbement préservée. Mais surtout, vous trouverez dans sa région les plus beaux paysages de rizières du pays. Des ballades en vélo ou en tuk tuk, vous permettront de passer de village en village, d’être au plus près des habitants tout en profitant d’étendue verte à perte de vue.

cambodge-decouverte

La nature sous toutes ses formes à Mondulkiri

Amoureux de la nature, rendez-vous dans la région de Mondulkiri à l’Est du pays. Au programme, une journée avec les éléphants dans un centre de conservation, des cascades pour se rafraîchir, des randonnées dans la jungle, et des rencontres avec des minorités ethniques au style de vie traditionnel. En effet, cette région est bordée par la jungle qui fait que la civilisation vit en mode coutumier donc du coup si l’on est un fan des espaces verts, cet endroit vaut réellement le coup d’être visité.

Pour un moment de détente, de calme et de paix, direction, la plage ! Quoi de mieux que de finir son séjour par une escapade balnéaire pour revenir totalement reposer au travail. Le Cambodge regorge d’îles paradisiaques comme Koh Rong Samloem ou Koh Ta Kiev. Que diriez-vous d’un barbecue en bord de mer sur une plage de sable blanc ou d’un bungalow en bois pour vous réveiller le matin devant une eau turquoise ? Franchement, je vous conseille vivement de passer des vacances dans ce pays magnifique qui mérite toute notre attention. Donc si vous êtes un adepte du voyage, le Cambodge doit être sur votre liste des pays à visiter.

voyage-laos

À la découverte du Laos

Après de grande réflexion sur la Malaisie, j’ai choisi d’aller au Laos. Le Laos, pays enclavé de la péninsule indochinoise avec 1000 km de long jusqu’à 500 km de large et bordé par la Chine, le Vietnam, le Cambodge, la Thaïlande, et le Myanmar ; plein de paysages somptueux, villes coloniales, animaux, je suis vraiment éblouie par sa magie qui offre un véritable concentré de l’Asie éternelle. Tellement fascinée par ce pays, je ne pouvais pas m’empêcher d’y faire un petit voyage. Anciennement appelé pays de million d’éléphants, le Laos s’est émancipé sans rien renier de sa culture ni rien perdre de son charme. J’ai voyagé et exploré ce merveilleux pays pendant un mois en compagnie de mes amis, du moins ce qu’on a pu visiter durant cette période ; en l’occurrence la capitale Vientiane et Luang Prabang.

Vientiane : la capitale du Laos

Notre périple commence donc dans la capitale appelée Vientiane située sur les bords du Mékong. Cette ville calme et verdoyante est agréable à visiter, car il y a moins de trafic et il est plus facile de se promener à pied. J’ai remarqué qu’il y a beaucoup d’influence française d’où les cafés et boulangeries à chaque coin de rue. Nous avons visité le Cope Visitor Center qui est une organisation à but non lucratif qui a ouvert un espace donnant des explications  sur les prothèses et les bombes non-explosées au Laos. Les témoignages des victimes et les documentaires permettent de mieux comprendre les souffrances de la guerre. Après nous sommes allés au temple Haw Phra Kaew qui abritait le célèbre Bouddha d’émeraude à Bangkok. Reconstruit après la seconde guerre mondiale, ce temple est transformé en musée d’art religieux. Envie d’une petite pause gourmande, nous nous sommes rendus dans l’une des boulangeries de la ville. On y a trouvé de délicieuses pâtisseries, tartes et viennoiseries que l’on se croirait en France. A la recherche de produits occidentaux, nous avons fait un saut au supermarché de Pymphome qui vend des produits laitiers, du vin et même du champagne de qualité. Nous avons voulu faire un peu de sport, et avons participé aux cours d’aérobic qui ont lieu le soir en plein air au bord du fleuve Mekong. Puis nous sommes allés au marché Talat Khua Din, l’un des plus grands marché de Vientiane où l’on peut voir toutes sortes de produits. On a fait également un tour à Patuxai, l’arc de triomphe de Vientiane pour admirer la décoration de l’intérieur de l’arc et la vue de la ville depuis le dernier étage. Erigé en 1969, ce mémorial commémore la guerre contre les français pour l’indépendance. Le soir, il y a le marché de nuit toujours au bord du Mékong. Contrairement à certains marchés devenus trop touristiques, celui-ci garde une atmosphère authentique. Pour finir notre visite de la capitale, nous avons fait un saut au monastère Wat Si Saket pour contempler les statuettes du Bouddha disposées dans de jolies petites niches.

Luang Prabang

Après la capitale, Luang Prabang, ville au Nord du Laos, réputée pour ses nombreux temples et son artisanat spécialisé dans le tissage de soierie, et son ambiance détendue. Nous nous sommes arrêtés sur les magnifiques cascades très célèbres pour leurs eaux turquoises. Ce qui m’a le plus touché c’est de voir des ours qui ont été sauvé du braconnage, recueillis par les habitants dans un somptuaire. Nous n’avons pu nous empêcher de nous baigner dans ces eaux splendides. Après une journée chargée, nous avons fait un petit tour au marché de nuit du Luang Prabang où l’on trouve plusieurs articles typiquement de chez eux.

Finalement, cette aventure nous a permis de découvrir à quel point le Laos est un pays merveilleux plein de cultures où il fait bon d’y vivre.

laos-decouverte

voyage-vietnam-avis

Je reviens du Vietnam, je vous raconte mon voyage

Depuis mon enfance, j’ai toujours rêvé de voyager au Vietnam pour voir la Baie d’ Ha-long, et c’est en Juillet dernier que j’ai pu réaliser ce rêve fou.  J’ai fait un mois au Vietnam, je viens de rentrer et j’ai décidé de partager ces grands moments que j’ai vécus là-bas avec vous.

Qu’est-ce qui m’avait motivé ?

Je suis amoureux de la nature, des grands espaces et surtout de la photographie. Mon objectif c’était de visiter tous les lieux mythiques du Vietnam et du Cambodge mais ce n’était pas tout à fait facile d’y arriver vu que je ne disposais pas de beaucoup de temps. Je me suis vraiment régalé de ces paysages extraordinaires qui se sont offerts à moi ! J’ai visité d’immenses  rizières en terrasse, des montagnes et tant de choses intéressantes dans la partie Nord du Vietnam.

Vietnam: découverte d’un mode vie différent du mien

Comme tout pays, le Vietnam a aussi ses particularités dans plusieurs domaines. Ainsi, le Vietnam est un pays riche avec plusieurs groupes ethniques. Ce qui est plus frappant, c’est que chaque ethnie possède sa propre manière de s’habiller traditionnellement, de construire ses habitations. A partir de l’habillement ou de la façon de construire les façades de maisons, je m’amusais à deviner de quelle ethnie il s’agissait. En montage, il arrive que les routes soient étroites, et les Vietnamiens ont une façon bien à eux de doubler : ils klaxonnent en se déportant pour prévenir qu’ils arrivent, et advienne que pourra ! Ce sont des habitudes de conduite bien différentes des nôtres  mais qui ont l’air de fonctionner puisque nous sommes toujours arrivées à bon port!

vietnam-voyage-avis

Des gens accueillants

Tout le long de mon voyage, j’ai rencontré des gens très sympas et accueillants. L’ambiance était  vraiment au rendez-vous et j’ai vraiment eu la chance de partager l’expérience avec beaucoup de personnes. Ils sont ouverts et se sentent honorés de voir quelqu’un intéressé par leur culture et leur patrimoine touristique. A chaque fois que j’avais besoin d’être orienté, chacun se précipitait pour m’aider et j’avais l’impression que chacun voulait échanger quelques mots avec moi. En plus de cela, j’ai découvert le gingembre et son importance dans certaines communautés.

Ce qui m’a le plus marqué au Vietnam

Lorsque je suis arrivé à Hanoï, j’ai trouvé beaucoup de commerçants sur la route, ils vendaient différents articles. Je pouvais acheter tout ce que je voulais là-bas sans pour autant retourner en ville. Mon passage au temple de la littérature à Hanoï était également remarquable. En cours de route je suis tombé sur un groupe d’enfants en toge et chapeau de jeunes diplômés. Ils étaient vraiment adorables et je pense tout aussi intrigués par moi que moi par eux ! Je leur ai demandé de quoi s’agissait-il exactement, ils m’ont expliqué et par la suite on a pris des photos avant de se quitter.

Vraiment j’ai beaucoup apprécié mon séjour au Vietnam, c’était une véritable expérience ! Les paysages sont  assez singuliers et la culture est très riche. J’ai vraiment apprécié mon voyage au Vietnam !